tristania : La tristesse peut être un sentiment magnifique

Biograhie de tristania
La Norvège : le pays des fjords, des obscures forêts nimbées de pâles brumes, des paisibles lacs aux eaux cristallines...Ou trouver berceau plus approprié à la création d'un groupe de Gothic Metal aux élans symphoniques immergé dans un monde de noirceur et de tristesse ?
C'est en effet dans ce beau pays scandinave que Tristania a vu le jour en 1996. Cette année là, Einar Moen (clavier) et Morten Veland (chant/guitare) laissent derrière eux leur ancien groupe Uzi Suicide pour monter ce qui deviendra un des groupes de référence en matière de Gothic Metal. Ils sont très vite rejoints par Kenneth Olsson (batterie) puis par Anders H. Hidle ( guitare ) et Rune Østerhus (basse).
La première démo du jeune groupe est réalisé en mai 1997 au Klepp Lydstudio. Durant le processus d'enregistrement, le groupe rencontre la chanteuse Vibeke Stene et lui propose de participer à l'élaboration de la démo en tant que musicien de session, la clarté et la pureté de ses lignes de chant sont telles qu'elles s'impose très vite comme le 6ème membre du groupe.
La démo leur permet de décrocher un contrat avec le label Napalm Record ( Lacrimas Profundere, Draconian, The Sins of thy Beloved, Elis...) ce qui dans un premier temps amène la décision de ressortir la démo sous l'aspect d'un mini CD sobrement intitulé Tristania. On y trouve déjà les éléments qui feront la renommée du groupe : Un chant black lorgnant bien souvent vers le death, des vocaux masculins clairs, la voix sublime de Vibeke Stene, des chœurs omniprésents, des guitares saturées, des nappes de claviers subtils, une orchestration classique qui donne à l'ensemble une dimension symphonique particulière.
La démo reçoit un accueil chaleureux et le groupe songe à enregistrer leur premier véritable album. Tés vite, c'est Morten Veland ( chant/guitare) qui s'avère être la tête pensante du groupe, il devient le compositeur attitré de Tristania et Il mettra tout son génie créatif à l'œuvre pour réaliser ce premier album du groupe : Widow's Weeds.
Ce fameux album sort en début d'année 1998 (enregistré au studio Soundsuite ) et s'inscrit dans la droite lignée de la démo ( la production est néanmoins meilleure et une plus large place est faite aux guitares nettement plus présentes et plus puissantes que sur la démo ). Au final cela reste un album lourd, assez lent, débordant de mélancolie et de tristesse et symphonique à souhait. Certains reprocheront à Widow's weeds sa linéarité mais l'œuvre est loin d'être une réalisation morne et morose dénué de sensibilité, au contraire ! Des morceaux comme « My Lost Lenore » ou « Wasteland's Caress » sont de véritables chef-d'œuvre chargés d'émotions.
Même si le line-up ne change aucunement, on remarquera la présence sur cet album de Osten Bergoy (Morendoes) qui assure le chant pour « Angellore » et qui deviendra par la suite un membre à part entière du groupe ( en 2001). Notons également la présence du violoniste Pete Johansen (The Sins of thy Beloved) qui apportera également sa contribution sur les prochains albums de Tristania.
Le groupe à ensuite l'opportunité de décrocher quelques jolies premières parties en particulier avec Lacrimosa en Belgique. Puis suit une tournée européenne en compagnie de Haggard ( Heavy symphonique) et Solefald (black expérimental).
Puis en 1999, le groupe s'atèle création de son second album : Beyond The Veil. Morten Veland et toujours aux commandes mais Einar Moen (clavier) et Anders H. Hidle ( guitare ) tentent de s'impliquer un peu plus dans le processus de composition.
A nouveau on retrouve la présence du violoniste Pete Johansen et de Osten Bergoy mais en plus, le groupe fait appel aux services d'un autre chanteur ( eh oui, encore un ! ) : Jan Kenneth Barkved (Elusive).
Musicalement, Beyond The Veil se veut un peu plus extrême que le précédent opus et il est en tout cas plus riche, plus travaillé, plus dense, plus chargé (trop diront certains). Il n'en reste pas moins une parfaite représentation de la musique qu'offre le groupe : symphonique, puissante et subtile, sombre et profonde. Une grande majorité de fan considère d'ailleurs cette œuvre comme une des plus aboutie de la discographie de Tristania.
De cet album est tiré un single du nom d'Angina qui contient 2 titres issue de l'album ( « Angina » et «Opus relinque » ) et un inédit ( « Saturnine » ).
Le groupe commence à gagner en notoriété et après la sortie de l'album, le groupe repart sur la toute en compagnie de The Sins Of Thy Beloved et de Trail of Tears, après une apparition très remarquée au Wacken Open Air (août 1999), Tristania se joint au Skeleton Skeletron Tour accompagné de Tiamat et d'Anathema.
L'année 2000 marque un tournant considérable dans la carrière du groupe, Morten Veland, élément essentiel du groupe (compositeur, chant/guitare) décide de quitter Tristania pour « divergences musicales » et s'en va fonder de son côté son nouveau groupe Sirenia.
Au printemps 2001, le groupe rentre une nouvelle fois en studio (Sound Suite Studio en France) mais sans Morten Veland cette fois-ci. Qu'à cela ne tienne ! Ensemble ils vont donner naissance à un nouveau bijou : World of Glass. Le groupe n'ayant pas encore trouvé de remplaçant à Morten Veland, ce fut Ronny Thorsen de Trail of Tears qui vint assurer la majeure partie des vocaux hurlés. Pour la troisième fois on retrouve les deux inlassables Osten Bergoy (chant) et Pete Johansen (violon) en tant que guest.
L'album marque une nette évolution musicale dans la musique de Tristania, tout d'abord la voix de Ronny Thorsen, résolument plus death que celle de sieur Morten Veland donne à l'ensemble une certaine agressivité, une violence accrue au vu des albums précédents, ensuite, ce World Of Glass s'éloigne un peu du schéma purement symphonique et orchestral des anciennes réalisation en n'hésitant pas à allé piocher tantôt dans l'indus ( quelques passages sur « Lost ») ou même dans l'électro. L'atmosphère gothique, sombre et glacée si propre au groupe semble s'être quelque peu évaporé. Mais World Of Glass n'en reste pas moins un bon album.
Peu après, Kjetil Ingebrethsen (Blindfolded) est annoncé en remplaçement de Morten Veland et Osten Bergoy voit sa participation aux trois albums en tant que guest récompensée par une place de membre permanent au sein du groupe.
Après la sortie, Tristania entame le « World Of Glass Tour » accompagné entre autres de Rotting Christ et Vintersorg ce qui les mènera sur les scènes d'Europe mais aussi au Mexique, au Chili, au Brésil et en Colombie !
Il faudra attendre 2005 pour que Tristania livre son nouvel album intitulé Ashes . Déroutant, inattendu, ce dernier album n'en retient pas moins l'attention de la critique qui l'encense quasi unanimement. Un album bien ficelé, très bien produit, qui constitue une nouvelle étape importante dans la progression et le parcours musical du groupe. Reprenant l'héritage de « World Of Glass », il se veut plus brut, plus simple mais plus efficace et direct également. L'atmosphérique prends nettement le pas sur le symphonique et la période Morten Veland semble désormais bien loin !
Gageons que ce Ashes ne sera pas la dernière surprise que nous offrira ce groupe au potentiel illimité, sachant sans cesse se renouveler et explorant sans relâche les contrées vierges et mystérieuses de l'univers du Gothic Metal, pour le plus grand plaisir de l'auditeur !

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.234.190.237) if someone makes a complaint.

Report abuse