flowing tears

La
réputation de Flowing Tears ne semblait plus à faire.
Généralement réduite à celle d'un futur très bon groupe
gothique, l'image d'un futur réservé gouvernait un
peu strictement le potentiel supposé du sextet.
Aujourd'hui, Flowing Tears a réduit le line-up mais
élargi le champ des possibilités. C'est un quatuor
aguerri qui accouche de " Serpentine ". Nous sommes arrivés à
une période charnière de l'histoire du groupe, et le
parti pris est clair : ne point s'engoncer dans les
promesses, choisir une certaine forme de liberté. Et la
surprise que réserve " Serpentine " est de taille. Au nom de
quoi le groupe aurait-il dû d'emblée renoncer à ses
sombres oripeaux ? Mais au nom de quoi aurait-il dû, à ce même
prix, fermer les yeux sur les mesures du possible ? Ainsi,
oui, la musique de Flowing Tears garde de sérieux arguments "
gothiques " (les guitares envahissent " Serpentine ", " The
carnage people ", " Justine ", obsédantes et magnifiques).
Oui, encore, Stefanie Duchêne et ses vocaux entre Siouxsie et
Autumn (" The marching sane "), imprime-t-elle de son timbre
vocal une personnalité et un charme de plus en plus troublants
aux coulées de guitares acoustiques et saturées qui tissent de
nouvelles toiles de noirceur. Mais Flowing Tears prend ici son
envol : les mélodies sont d'une belle originalité ("
Children of the Sun "), les rythmiques implacables (" Breach
"). La production, soignée, met en exergue certaines voluptés
inédites : l'électronique avance ses pions sans que,
réellement, l'essence Metal de la musique ne
s'évapore. Mais l'accalmie présente ses vertus ("
Portsall ", acoustique dénudée) et la rythmique ralentit pour
des ambiances plus sourdes (" Merlin ", enchantement
ténébreux). " For tonight ", final feutré, laisse les guitares
s'imposer et fermer une boucle nouvelle. Flowing Tears a
mûri, et personne ne s'y trompera : l'arbre a
moins de branches, mais de ses feuilles bruissent de nouveaux
chuchotements face aux vents, impétueux. Le naturel ne revient
pas toujours au galop. Douze coups, échec et mat.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.224.91.246) if someone makes a complaint.

Report abuse