L'histoire du lac Bodom ( Children of Bodom )

Nous sommes en Finlande, dans les pays Baltes (et oui la Finlande n'est pas un pays Scandinave), l'été semble être enfin arrivé et quatre adolescents se sentent d'aller camper au bord du lac Bodom. Un lac situé près de Espoo (environ 10 km d'Helsinki, la capitale Finlandaise). Nous sommes alors en 1960.

Tout se passe pour le mieux dans le camp des deux jeunes filles de 15 ans et de leur deux compères de 18 et 20 ans. Mais sur le lendemain se lève un soleil sanglante et horrifiant. Un des deux jeunes hommes est retrouvé, la machoire cassée et gravement blessé alors que ses amis sont retrouvés au fond du lac, en morceaux. L'attaquant se serait servi d'une hache ou d'une lame gigantesque pour mettre fin à la vie de ses victimes dans une barbarie non vue depuis les temps anciens des peuples barbares.

Le fait est que le quatrième adolescent est le seul survivant, certes, mais amnésique... Total balck out. Il lui faudra une année complète dans le froid d'un centre spécialisé (certains appellent ça un asile, mais je ne pense pas que ça soit ça dans ce cas là).


Mais l'assasin qu'en est il ? Comme pour toutes histoire sordides dans lesquelles la solution et la vérité semble echapper à nos grands detectives (pourtant parait il que la police Finlandaise est une des police les plus efficace du monde) les rumeurs courent et les gens s'abreuvent d'histoires et de légendes toutes aussi folles que les autres... Mais dans le cas de Bodom et de son massacre sanglant et malsain, celles-ci s'y collent parfaitement. Que dire quand l'assassin n'est jamais retrouvé ? On en revient alors à une sorte d'enigme aussi travaillée que notre cher bête du Gévaudan nationale.

Je disais donc que les rumeurs coulent, courent, volent et viennent à nos oreilles. Bref, certains affirment que l'assassin se serait suicidé après en se jettant au plus profond du lac. Oui... MAIS... Il y a toujours un "mais"... Où est son corp ? D'autre diront que par la taille de la lame seule la "Grande Faucheuse" en personne aurait pu tailler le corps des adolescents de telle manière. Oui d'accord... Mais chaque mort sur terre fauché par la talentueuse et imparable "scythe of death" n'est pas retrouvé cisaillé en deux. Bref telles sont les rumeurs principales qui courent dans les vents Finlandais et Scandinaves (cette histoire passione) !

Cette histoire passionne et fait peur, et ce survivant qui se renferme dans le néant et le mutisme. Cette histoire passione à telle point que même un jour un homme se présentera de lui même au commissariat pour se dénoncer. Mais la police prouvera le contraire.

Les gens continuent de rêver macabrement sur la morts de ces jeunes enfants et même des groupes de métal locaux s'en approvisioneront. Ainsi naquit un des groupes les plus talentueux de notre chère scène métal (on aime ou on aime pas, mais Alexi Laiho reste un guitariste hors paire avec un son original) : Children Of Bodom (Les Enfants de Bodom). Leur premier album s'appellera tout simplement "Something Wild" (Quelque chose de Sauvage) et aura comme emblème la "Grande Faucheuse"... Un titre marquant : Lake Bodom (Lac Bodom). Le second aura encore la faucheuse comme pochette et s'appellera "Hatebreeder"... Titre marquant : Children Of Bodom. Le troisème album s'apellera carement "Follow The Reaper" (Suis la Grande Faucheuse) sur la pochette duquelle on voit la faucheuse (oui encore !) dans le fameux Lac Bodom entourée de tombes . Les "titres marquants" ne sont pas forcement les meilleurs titres, mais les titres en rapport avec l'histoire du lac Bodom. On s'éloigne tout en restant autour du mystère. Revenons y !


44 ans s'écouleront dans la rumeur et le silence juqu'en Avril 2004. Nils Gustafsson, est arrêté par la police. Il est le nouveau suspect du massacre de 1960. Enfin ??? !!!!! Oui... MAIS... Parce que il y encore un "mais", Nils n'est d'autre que le survivant du massacre de Bodom. Ce jeune à la machoire brisée et au mutisme (abusif ?). A 62 ans, l'homme est interpellé par la police d'Helsinki, pour un meutre qu'il aurait commit à l'âge de 20 ans. Le rapport de l'époque affirme nettement pourtant clairement : "Nils Gustafsson avait dix plaies causées par une arme blanche, la mâchoire cassée, et il était inconscient à la suite d'un coup à la nuque. ".

Alors comment ont ils fait ?? La tente... Tout simplement... Elle est forcement une piêce à conviction et donc gardée de près. 44 ans plus tard, les test génétiques plus avancés ont permis de donner un nouveau visage au mystère.

Mais (que de "mais") la police n'a toujours rien dévoilé sur des eventuels aveux ou l'arme du crime... On attend la suite et la Finlande continu de rêver dans ses rumeurs macabres et sordides.

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.162.227.37) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Alexi Wildchild Laiho

    21/01/2009

    meilleur groupe o monde follow the reaper en + la foto, je tien a dire respect ^^ une longue vie a ce groupe bercé par heineken XD

  • daily-metaleux

    14/06/2008

    se groupe est genial

  • mano-cornuto

    15/05/2008

    la tu est en plein 'dans !!
    Children est vraiment le meilleurs groupes qu'il n'est jamais exister !!!
    Vive les Bodomien(ne)

  • Funeral

    04/02/2006

    J'aime beaucoup ce blog et alors là apothéose en tombant sur cet article !!!
    Non je n'aime pas trop Children Of Bodom, en fait la musique est magnifique mais la voix me bloque. Bref j'ai un copain qui m'a raconté cette histoire y'a quelques temps, je ne le croyais pas trop mais là j'avoue que maintenant j'y suis un peu forcée...
    Il s'agit d'une histoire passionnante je trouve, en fait c'est peut-être parce que c'est la Finlande (ou je voue un culte à ce pays).... Mais quand même y'a forcément une raison....
    Bref je réfléchis !!!
    Un blog très bien fait en tout cas.
    Funeral

Report abuse